Voir vidéo plus bas

Comment faire acquérir du vocabulaire à votre enfant

Le faire répéter n’est pas naturel et risque d’entraîner chez votre enfant de l’écholalie.

L'écholalie qu'est-ce que c'est ?

L’écholalie vient du mot « écho ». Elle est la répétition systématique par l’enfant de mots ou de phrases émis par l’adulte.

Ex : L'adulte demande : « tu veux de l’eau ? », et l’enfant répond : « tu veux de l’eau ». Ou encore, l’adulte dit à Paul : « au revoir Paul » et Paul répond : « au revoir Paul ».

Il est donc important de ne pas faire répéter les mots à l’enfant pour ne pas favoriser cette écholalie.

Le principe est simple : il faut demander à l'enfant de désigner les images.

On mettra ainsi l’enfant dans une situation de plaisir partagé, d’égal à égal avec l’adulte (montre-moi le pantalon).

Si on lui demande de nous dire le nom de l’objet (qu’est-ce que c’est ? C’est de quelle couleur ? Qu’est-ce qu’il fait ?) on met l’enfant dans un rapport de celui qui sait / celui qui ne sait pas.

Dans cette deuxième situation, l’enfant sait très bien que l’adulte sait. De plus, il croit que, pour faire plaisir à l’adulte, il doit donner la bonne réponse. Il va alors, à tout prix, fournir une réponse pour éviter de décevoir l’adulte. À aucun moment, il ne pense dire qu’il ne sait pas. Ceci entretient alors chez l’enfant une pensée magique (qu’est-ce que l’adulte veut que je dise ?) et ne l’aide pas à s’affirmer. Cela peut entretenir également le conditionnement. L’enfant se met à apprendre par cœur faute de comprendre.

Comment aider l’enfant à désigner des images ? Il faut prendre un imagier comme Mon grand imagier de la journée ci-dessus qui comporte des scènes de la vie quotidienne de l’enfant.

 

Sur le haut de chaque page, ou sur le côté, il est nécessaire que soient présents les objets contenus dans la scène représentée.

L’adulte pointe une image en haut de la page choisie et demande à l’enfant : « où est le beurre ? ». Et toute la famille (pas seulement l’enfant) peut chercher le beurre.

Ce jeu permet non seulement d’acquérir du vocabulaire mais apprend à l’enfant à savoir regarder une image.

D’autre part, le beurre peut être représenté d'une manière différente sur l'image (ici, un couteau est planté dedans). Ce qui oblige l’enfant à affiner sa perception visuelle et la rendre moins rigide. Il va comprendre ainsi que les mots peuvent être représentés de différentes manières.  

 

Désignation d'images dans un imagier - Moment de plaisir en famille